«En propriété, c’est la femme qui décide»

mercredi, 28.02.2018

Immobilier. Dans l’achat d’un logement, la répartition des rôles en fonction du genre est clairement marquée.

Sophie Marenne

Agents immobiliers, il est temps d’adapter vos techniques de vente. Face à un couple – soit près de 75% des acheteurs de biens immobiliers – il est stratégiquement intéressant de convaincre la femme en premier lieu. «En matière de propriété, c’est elle qui prend la décision finale», affirme Sara Carnazzi-Weber, responsable de l’analyse sectorielle et régionale chez Credit Suisse. 

La procédure à suivre est d’aborder en priorité les thèmes chers aux esprits féminins, en fournissant les informations sur le logement qui y ont trait. «Les critères d’importance pour les femmes relèvent du voisinage et de l’adéquation du logement aux besoins des enfants. Ainsi que – et c’est un cliché typique – de la cuisine. Encore aujourd’hui», déplore-t-elle. «Au contraire, les hommes considèrent d’abord les aspects financiers mais aussi tout ce qui a trait aux équipements techniques ainsi qu’à la qualité de construction et au besoin de rénovation.» Bien que le décalage entre les priorités féminines et masculines ne soit plus à démontrer, il ne manque pas de surprendre au vu de ses proportions très marquées, mises en lumière dans la nouvelle étude Marché Immobilier Suisse 2018.

Publiée ce mardi par la banque zurichoise, le rapport prévoit notamment une solide croissance des prix dans la plupart des régions de Suisse en 2018, au regard des logements en propriété.






 
 

AGEFI




...