La santé coûte de plus en plus chère: pourquoi?

mercredi, 14.02.2018

Xavier Comtesse*

Depuis quinze jours, les critiques sur les coûts de la santé se sont focalisées sur les quelques 140 médecins millionnaires en salaire! 

Mauro Poggia en tête suivi d’Alain Berset et de tous les autres se sont mis à stigmatiser un petit nombre de praticiens. 

Ils sont plus de 36.000 en Suisse a exercé le métier de médecin. Comment d’ailleurs peut-on croire que face à un problème de 80 milliards (les coûts de la Santé en Suisse) un excès salarial de quelques-uns pourrait résoudre le problème?

Donc, la question est plus générale: «pourquoi cela coûte si cher et pourquoi cela ne cesse-t-il d’augmenter?»

Pour ce faire, il faudrait éviter de se demander si l’un des acteurs du système (hôpitaux, médecins, pharma, assurances, etc.) abuse du système mais plutôt regarder globalement les dysfonctionnements sans chercher à accuser les uns ou les autres: chercher les failles systémiques du système défaillant.

L’abus c’est l’emploi

En fait à ce stade, on pourrait émettre une hypothèse que tous ont tendance à résoudre leur problème par l’emploi sans chercher des gains en productivité. Aucune incitation n’existe dans le système de financement pour augmenter la productivité. 

Et comme toujours alors: l’abus c’est l’emploi.

En effet, selon une étude publiée l’année dernière dans le journal suisse «la Vie Économique» en février 2017, la hausse des coûts proviendrait avant tout d’une embauche exagérée (**)! Et tous y ont contribué.

Pas d’accroissement de la productivité

A en croire cette étude, ce serait la hausse du nombre de postes de travail dans le secteur de la santé qui aurait provoqué depuis deux décennies au moins, la hausse générale des coûts. 

Les changements de la démographie ou de la technologie souvent évoqués, ont donc créé dans le secteur de la santé une réponse accompagnée par l’engagement de personnel et non pas par un accroissement de la productivité. C’est là tout le problème!

Corrélation avec les créations d’emplois

Avec plus de 500.000 jobs santé en Suisse, on dépasse les 10% des emplois totaux! Une personne sur dix travaille dans la santé... c’est énorme surtout que le nombre de postes de travail dans la santé n’a cessé de croître depuis vingt ans et ceci même, pendant la crise de 2009. C’est clair: il y a une corrélation parfaite entre création d’emplois et coûts de la santé!

Bref, on peut donc beaucoup expliquer de chose avec ce simple postulat: «la santé coûte de plus en plus cher car l’augmentation des effectifs en est la première cause». Messieurs et Mesdames, chefs de départements cantonaux de la santé, Messieurs et Mesdames, régulateurs bernois, Monsieur Alain Berset, prenez donc l’initiative d’un gel généralisé de l’emploi dans la santé, vous verrez que tout ira mieux!

*Auteur du livre: santé 4.0, paru aux éditions Georg, sept. 2017

** Katharina Degen et Dominil Hauri, Faut-il se réjouir du «boom» de l’emploi dans le secteur de la santé?, publié dans La Vie économique le 23 février 2017, montre bien cette envolée de l’emploi: plus de 500.000 postes en Suisse dont la moitié créé depuis l’an 2000.

*Mathématicien, digital shapers






 
 

AGEFI


 

 



...