Un accord-cadre qui n’est pas prioritaire

mardi, 13.02.2018

Suisse-UE. Pour le président du PDC Suisse, il faut d’abord attendre la votation sur la libre circulation des personnes.

L’accord institutionnel entre la Suisse et l’Union européenne (UE) n’est pas prioritaire pour le président du PDC suisse. Gerhard Pfister veut attendre la votation sur la libre circulation des personnes pour mettre ce dossier sur la table.

«L’accord-cadre n’est en principe pas une mauvaise...






 
 

AGEFI


 

 



...