Le Coq Sportif revient au tout premier plan

vendredi, 09.02.2018

Airesis. Le second semestre 2017 a été très bon. Grâce au textile qui forme les racines de la marque française.

Philippe Rey

Le Coq Sportif, le principal actif de la société de participations Airesis (qui est basée à Montreux), a augmenté fortement son chiffre d’affaires au deuxième semestre 2017, sous l’impulsion d’excellentes ventes textiles. Le résultat brut d’exploitation (EBITDA) a ainsi atteint 2,5 à 3,5 millions d’euros pour l’exercice écoulé (contre une perte de 6,3 millions en 2016). 

La part des articles textiles au chiffre d’affaires de la marque française augmente progressivement. Elle reflète un retour aux sources dès lors que Le Coq Sportif tire sa légitimité du textile, contrairement à des plus grandes marques comme Nike et Adidas qui tirent la leur des chaussures. Le textile a marqué les grandes dates du Coq Sportif. C’est une chance pour cette marque, qui a connu pas mal de vicissitudes et a touché le fond entre-temps. Airesis, qui a aussi trop compté sur les chaussures dans l’intervalle, entend continuer à développer les bonnes dispositions actuelles. Un chiffre d’affaires d’au moins 125 millions d’euros est prévu pour 2018 ainsi qu’une marge opérationnelle de 3% à 4,4%. 

Le concept de distribution avec des corners et des propres  boutiques ciblées et rentables fonctionne. Il est peu à peu étendu à d’autres marchés dont la Suisse et la Romandie en particulier ainsi que la Hollande et le Sud de l’Allemagne (proche du Nord de la France). L’effort est assurément de longue haleine.






 
 

AGEFI


 

 



...