Idorsia détient de solides atouts pour s’imposer

mercredi, 07.02.2018

Biopharma. Quatre molécules se trouvent en phase 3 de développement. Le pipeline et les partenariats sont solides.

Philippe Rey

Pour ses six premiers mois et demi  d’activité depuis sa séparation d’Actelion et son IPO en juin 2017, Idorsia a réalisé un excellente parcours. Lequel a d’ailleurs été salué hier par une hausse de l’action dans un marché suisse  pourtant en sensible recul. Des progrès importants ont été accomplis dans l’établissement d’Idorsia sans baisser la cadence s’agissant du pipeline de produits. Quatre molécules sont entrées en phase 3 de développement. Ce pipeline est substantiel et diversifié, ce qui est un atout supplémentaire. De même que les partenariats établis avec Janssen Biotech et Roche. Ce sont deux situations gagnantes-gagnantes. Il existe toutes les raisons d’être optimiste pour le futur, selon Jean-Paul Closez, CEO d’Idorsia. Cette dernière a l’ambition de devenir l’une des entreprises biopharmaceutiques les plus innovante d’Europe, en ayant des capacités allant de la recherche à la commercialisation, avec sa propre organisation. Toutefois, des partenariats efficaces sont recherchés si une large infrastructure commerciale est requise pour aboutir au succès sur le marché. Le fait d’être établi en Suisse constitue un avantage non négligeable vu une plus grande stabilité et loyauté des équipes.






 
 

Agrandir page UNE

agefi_2018-02-07_mer_01




...