Tezos dissipe les doutes sur son projet Blockchain

vendredi, 02.02.2018

Cryptomonnaies. La reconstitution du conseil de fondation est de bon augure pour la Crypto Valley zougoise.

Piotr Kaczor

La fondation zougoise Tezos se trouve à nouveau au complet. La nouvelle, communiquée mercredi, n’est pas anodine et contribue à dissiper quelques doutes sur la renommée de la Crypto Valley zougoise, ainsi que sur l’avenir du projet Blockchain de Tezos. La fondation a nommé Lars Haussmann (49 ans) comme troisième membre du conseil de fondation présidé par Johann Gevers, qui n’est autre que l’âme pensante de cette Crypto Valley. C’est que la fondation Tezos est adossée à la deuxième levée de fonds la plus imposante en cryptomonnaies (ICO), puisque celle-ci avait permis de lever, en juillet 2017, le chiffre alors record de 238 millions de dollars. La nomination intervient alors que le projet Blockchain de Tezos se trouvait bloqué depuis l’automne par le différend survenu entre Johann Gevers et les fondateurs du projet, qui ont développé la technologie sous-jacente à la cryptomonnaie de Tezos.Un différend qui portait aussi sur les revenus liés à l’ICO. Johann Gevers avait tardé à réagir aux investisseurs qui l’accusaient de les avoir floués dans le cadre de son entreprise Monetas, fondée en 2012 et qui vient d’échapper à la faillite, sauvée de justesse par un investisseur américain.






 
 

Agrandir page UNE

agefi_2018-02-02_ven_01




...