La Suisse doit mieux vendre ses start-up

lundi, 15.01.2018

Fathi Derder

Une fois de plus, la France a brillé au CES de Las Vegas. Depuis des années, sous l’impulsion d’Emmanuel Macron, elle a imposé sa marque, la French Tech. Les investisseurs parlent de la France, ou d’Israël, mais... pas de la Suisse. Nos start-up étaient pourtant bien présentes, mais en ordre dispersé. Pas de soutien public, ni de marketing commun. Coupable discrétion, et cruelle naïveté, de la part du pays du Swiss Made. Cela pourrait bientôt changer: un pavillon suisse verra le jour au prochain salon VivaTech, fin mai à Paris, a appris L’Agefi. Une première étape importante. Dans la féroce concurrence du monde numérique, la Suisse doit mieux vendre sa force d’innovation.



 
 
 

Agrandir page UNE

agefi_2018-01-15_lun_01

Testez notre nouvelle App smartphone




...