UBP enregistre une progression tous azimuts au premier semestre

Jeudi, 19 juillet 2018

UBP a vu ses résultats augmenter tous azimuts au premier semestre, profitant notamment d'importants afflux de liquidités, a annoncé jeudi le groupe bancaire genevois. Ce dernier n'a pas formulé d'objectif pour l'ensemble de l'année.

D'importants afflux de liquidités de clients privés et institutionnels ont profité à UBP, qui a vu ses résultats augmenter tous azimuts. Les afflux d'argent frais ont atteint 2,7 milliards de francs entre janvier et juin, faisant gonfler les avoirs sous gestion à 128,4 milliards, en hausse de près de 8% sur un an. Les...

Swiss dessert désormais Hurghada au départ de Genève

Jeudi, 19 juillet 2018

La compagnie aérienne Swiss étend son réseau aérien au départ de Genève en incluant Hurghada. La station balnéaire égyptienne sera desservie dès l'entrée en vigueur du programme de vols de l'hiver 2018/2019.

Pour l'horaire d'hiver 2018/2019, Swiss International Air Lines étoffera son réseau européen au départ de Genève en incluant Hurghada. La station touristique au bord de la Mer Rouge sera desservie le samedi, du 13 octobre au 15 décembre, et le dimanche, du 23 décembre au 30 mars. Les vols seront effectués par des...

Hôpital fribourgeois: le président ne veut pas démissionner

Jeudi, 19 juillet 2018

Le président de l'Hôpital fribourgeois (HFR), Philippe Menoud, n'a pas l'intention de démissionner. A la suite de la publication vendredi d'un audit pointant des lacunes dans la gestion financière et celle du personnel, le Bullois est sur la sellette.

Malgré l'audit de l'Hôpital de Fribourg pointant une mauvaise gestion de l'établissement, son président Philippe Menoud, ne démissionnera pas.

"Je prends tous les coups, personne ne m'épargne. Pour ma part, je ne cherche pas de fautif. Mais je constate qu'il est plus facile de cibler des responsables que d'examiner...

La Suisse doit mieux vendre ses start-up

lundi, 15.01.2018

Fathi Derder

Une fois de plus, la France a brillé au CES de Las Vegas. Depuis des années, sous l’impulsion d’Emmanuel Macron, elle a imposé sa marque, la French Tech. Les investisseurs parlent de la France, ou d’Israël, mais... pas de la Suisse. Nos start-up étaient pourtant bien présentes, mais en ordre dispersé. Pas de soutien public, ni de marketing commun. Coupable discrétion, et cruelle naïveté, de la part du pays du Swiss Made. Cela pourrait bientôt changer: un pavillon suisse verra le jour au prochain salon VivaTech, fin mai à Paris, a appris L’Agefi. Une première étape importante. Dans la féroce concurrence du monde numérique, la Suisse doit mieux vendre sa force d’innovation.






 
 

AGEFI


 

 



...