SwissBorg lève 50 millions avec son ICO

jeudi, 11.01.2018

La fintech lausannoise veut devenir la première plateforme de wealth management sur la blockchain.

Leila Ueberschlag

La jeune start-up a bouclé sa première ICO hier. La collecte par vente de jetons (tokens) sur la blockchain Ethereum (dont la technologie est utilisée par la majorité des ICOs) avait débuté mi-décembre. En l’espace d’un mois, SwissBorg a atteint son objectif et levé l’équivalent en cryptomonnaies (bitcoins, ethers et litecoins) de 50 millions de francs. Créée début 2017, la jeune start-up est actuellement hébergée à l’espace de coworking Gotham. «Plus de 20.000 personnes, provenant de 75 pays différents, ont participé», se réjouit Anthony Lesoismier, cofondateur et CSO. «Cela nous a permis de voir ce que notre couverture représentait sur le plan international. Quand vous effectuez une ICO, vous avez accès à toutes les régions du monde, à l’exception des États-Unis et de quelques autres juridictions plus restrictives». Depuis mi-décembre les 14 collaborateurs de la team SwissBorg ont consacré tous leurs efforts à la réussite de l’opération. «C’est un challenge technique de récolter autant de fonds en cryptomonnaies», confie Anthony Lesoismier. La baisse du bitcoin face au dollar n’inquiète pas le CSO, «cela reste dans un spectre de volatilité qui est habituel», assure-t-il. Le premier produit que SwissBorg va lancer, en février, est le «Crypto Fund». Ce fonds d’investissement en e-devises s’adressera aux banquiers. La fintech va également déménager à Genève prochainement.






 
 

AGEFI


 

 



...