Le commerce de détail connaît un répit précaire

mercredi, 10.01.2018

L’e-commerce (7% des ventes en Suisse) n’est pas le seul responsable des problèmes rencontrés par la branche.

Leila Ueberschlag / Marine Humbert

Le commerce de détail reste à la traîne en Suisse. C’est la conclusion de l’étude annuelle «Retail Outlook» réalisée par Credit Suisse. La situation s’est néanmoins légèrement améliorée en 2017, en comparaison avec 2016 et 2015. Après deux années particulièrement difficiles, 2017 a apporté quelques lueurs d’espoir sur fond d’embellie conjoncturelle. La croissance du commerce en ligne demeure un défi pour les détaillants stationnaires, alors que la part des ventes en ligne représente 7% du chiffre d’affaires total de la branche. Le plus grand e-commerçant helvétique, Digitec Galaxus, est désormais talonné par Zalando qui, selon les estimations de Credit Suisse, a plus que triplé ses ventes en Suisse depuis 2012. Pour la plateforme d’e-commerce Siroop, le bilan de l’exercice 2017 est satisfaisant avec plus de 400.000 clients après un an et demi d’existence. Du côté de l’enseigne Bongénie, le directeur général déplore une légère baisse du chiffre d’affaires pour 2017, tout en saluant une hausse considérable de l’exercice de la boutique en ligne lancée en 2012. Chez Manor, la concurrence du e-commerce a entraîné une baisse significative de la rentabilité.



 
 
 

Agrandir page UNE

agefi_2018-01-10_mer_01

Testez notre nouvelle App smartphone




...