Jeffrey le nouveau majordome digital

lundi, 08.01.2018

Sophie Marenne

Victor Duvanel et Matias Barbosa. Les cofondateurs planchent sur leur idée depuis l’été 2016.

Inspiré des modèles Uber, Airbnb ou BlaBlaCar, la start-up Jeffrey reproduit le schéma de l’économie disruptive en l’appliquant au secteur des services à la personne. Grâce à deux applications lancées en décembre, elle met en relation les particuliers qui manquent de temps et ceux qui peuvent les aider. La plateforme compte déjà 300 utilisateurs actifs en Suisse romande qui cherchent tant à faire garder leur animal de compagnie qu’à se faire livrer un lunch au travail ou encore à trouver quelqu’un pour déblayer la neige dans leur allée. Face à eux, ils sont déjà 500 majordomes modernes à proposer leur temps et leurs talents, en majorité des étudiants qui profitent de la souplesse du système.

Selon les cofondateurs du réseau, Jeffrey apporte à la fois l’autonomie à ceux qui désirent arrondir leur fin de mois et la possibilité de disposer d’une personne presque immédiatement pour un tarif abordable pour les bénéficiaires. Le tout de façon sécurisée.

Après les Français Pop Valet en voiturier, Mr Gustave en conciergerie et Nestor en livraison de plats de chefs, ainsi que le Belge Your Private Butler; c’est donc au tour de Genève d’accueillir une plateforme entre particuliers qui dépoussière un métier désuet. Mais Jeffrey a la bougeotte: la start-up souhaite s’implanter dans de nouvelles villes suisses et européennes rapidement.



 
 
 

Agrandir page UNE

agefi_2018-01-08_lun_01

Testez notre nouvelle App smartphone




...