L’aviation d’affaires suisse reprend son envol

vendredi, 05.01.2018

Le marché de l’aviation privée européenne a réalisé un bon bilan en 2017. Genève est particulièrement bien positionnée.

Leila Ueberschlag

Avec 43.000 décollages en 2017 (contre 40.0000 en 2016), la Suisse est un acteur majeur de l’aviation d’affaires européenne. C’est le quatrième pays d’Europe en termes de taille de flotte, avec 265 appareils basés sur le territoire helvétique. Genève Cointrin s’est positionné comme le troisième site d’aviation d’affaires en Europe l’an dernier (après Paris-Le Bourget et Nice), avec un nombre moyen de 42 décollages par jour. La ville du bout du lac occupe donc une place prépondérante dans ce marché et accueille de nombreuses entreprises actives dans ce domaine. Parmi elles, la société LunaJets propose des prix compétitifs sur les affrètements à la demande, ainsi que des prix réduits pour combler les vols à vide. La transformation numérique et l’apparition d’appareils plus petits ont ouvert de nouveaux horizons à l’aviation d’affaires, en multipliant les alternatives plus économes à la propriété d’un jet. Si ce marché, particulièrement sensible à la situation macro-économique, a beaucoup souffert depuis la crise de 2008, comme le souligne Eymeric Segard (CEO de LunaJets), les turbulences semblent désormais passées et les prévisions sont au beau fixe pour le secteur européen en 2018.






 
 

AGEFI


 

 



...