Des horloges qui dérivent d’une seconde en six millions d’années

jeudi, 04.01.2018

Recherche. L’Université de Neuchâtel a développé de nouveaux lasers pour des horloges atomiques ultra-précises.

Sophie Marenne

Le dispositif expérimental mis au point au LTF pour le projet LAMA.

L’Université de Neuchâtel l’a annoncé ce mercredi: ses nouveaux lasers rendront les horloges atomiques jusqu’à dix fois plus précises que celles qui existent sur le marché. 

À travers son Laboratoire temps fréquence (LTF), elle a participé à la création d’instruments de pointe, pour...



 
 
 
agefi_2018-01-04_jeu_04

Testez notre nouvelle App smartphone




...