Les marques doivent prouver leur puissance

jeudi, 04.01.2018

Commerce de détail. Les restrictions des distributeurs suisses ne représentent pas le seul obstacle à leur déploiement.

Christian Affolter

Les valeurs des marques sont en train de reproduire le même schéma qu’ont connu les marchés financiers. Apple, première capitalisation mondiale depuis 2013, s’impose aussi comme la marque ayant le plus de valeur au niveau mondial, du moins selon Interbrand, d’autres attribuant cette place à Google. La tendance est la même: les marques techs dominent dorénavant les classements.

Ancrées dans des secteurs plus traditionnels, les marques suisses peinent à se défendre. Nestlé notamment, toujours parmi les seules marques suisses d’importance à l’échelle mondiale, s’est trouvée sanctionnée. Mais Rolex, classée première marque suisse par l’une de ces études, arrive à résister. De l’autre côté, des marques d’alimentation non suisses accusent elles aussi des baisses de valeur. Par conséquent, les problèmes des marques dans le domaine de l’alimentation ne sont pas que suisses. Ils ne peuvent pas s’expliquer seulement par un marché helvétique dominé par deux grands distributeurs dont l’un favorise toujours  ses propres articles, malgré des assouplissements au cours des dernières années. Les marques doivent au contraire s’interroger en permanence sur les valeurs qu’elles véhiculent.






 
 

AGEFI



...