Kizy Tracking prêt à conquérir la Chine

mercredi, 03.01.2018

La start-up active à Neuchâtel dans la traçabilité annonce un partenariat avec le chinois Frey Electronics.

Matteo Ianni

La start-up active à Neuchâtel dans la traçabilité pose un pied en Chine. L’entreprise a annoncé en effet la signature de son premier contrat avec un important client chinois, Frey Electronics. Basé dans la ville de Panjin, cette société utilise désormais la solution de monitoring pour aider les autorités frontalières locales à assurer la sécurité et la conformité des transports routiers entre la Mongolie et la Chine.

La première phase de ce déploiement vise à équiper chaque année plusieurs milliers de mouvements de marchandises entre les deux pays. Lorsqu’ils arrivent à la frontière, les camions et containers sont équipés d’un tracker Kizy pour suivre leur position et alerter automatiquement les autorités frontalières en cas de violation de la réglementation. Toutes les données fournies par Kizy sont intégrées directement dans les systèmes de gestion de la supply chain de Frey Electronics.

Active dans le domaine de la logistique, Kizy Tracking compte aujourd’hui une vingtaine de collaborateurs. Basée au Neode, le Parc scientifique de Neuchâtel, l’entreprise connaît une croissance financière. Sans divulguer les chiffres, son co-fondateur Alexandre Luyet confirme la bonne situation de la société, qui avait déjà multiplié par trois ses revenus en 2016. Dans l’optique d’accélérer sa croissance internationale, Kizy Tracking envisage d’ailleurs une nouvelle levée de fonds pour 2018.






 
 

Agrandir page UNE

agefi_2018-01-03_mer_01




...