La contre-attaque du Conseil fédéral

vendredi, 22.12.2017

Equivalence boursière. S’estimant discriminé par l’UE, le gouvernement veut renforcer la place financière suisse.

Pierre Bessard

La décision de l’UE, hier, de ne reconnaître l’équivalence de la réglementation boursière de la Suisse que pour un an, la conditionnant de surcroît à une avancée sur un accord institutionnel, en témoigne: la compétitivité suisse reste un aiguillon irritant pour Bruxelles. Pour le Conseil fédéral, la légalité de la décision de l’UE est contestable, tient d’une politisation du dossier. C’est la raison pour laquelle, soupçonnant une volonté de nuire de la part de l’UE, il a notamment chargé le Département fédéral des finances de présenter diverses mesures internes destinées à renforcer la compétitivité de la place financière. L’abrogation du droit de timbre fait apparemment figure de priorité dans ce contexte.






 
 

AGEFI


 

 



...