Une horloge suisse s’envolera pour l’ISS

jeudi, 21.12.2017

Spectratime. L’appareil de l’entreprise neuchâteloise sera un élément de l’horloge la plus stable jamais vue dans l’espace.

Sophie Marenne

L’horloge atomique la plus précise du monde rejoindra bientôt l’ISS. Elle embarque avec elle une touche d’expertise suisse.

Depuis 20 ans, Spectratime se penchait sur un projet d’une envergure inégalée: la création d’une horloge atomique à la précision maximale pour la Station spatiale internationale (ISS). Il y a deux semaines, elle a livré un appareil maser actif – émettant de micro-ondes – qui s’intégrera à divers projets scientifiques, notamment en analyse de l’effet de la gravité sur la vitesse de la lumière ou en compréhension du géoïde, la forme du champ de pesanteur terrestre. «Cet équipement d’une quarantaine de kilos offre une précision encore dix fois supérieure à celles des horloges embarquées au sein des satellites Galileo», déclare le CEO, Pascal Rochat. L’entreprise est en effet aussi le fournisseur des appareils qui équipent les satellites du système européen de navigation. Mi-décembre, quatre engins ont décollé avec à leur bord 16 appareils neuchâtelois. 

Après 22 ans d’existence, la société peut se targuer d’une expertise internationalement reconnue dans la construction d’horloges atomiques. Elle fournit le géant chinois Huawei, leader mondial en réseaux et infrastructures de télécommunication. En 2018, elle vendra aussi ses produits à l’Inde pour son propre système de navigation IRNSS.



 
 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-12-21_jeu_01

Testez notre nouvelle App smartphone




...