La Suisse sera peu touchée par la réforme fiscale US

lundi, 11.12.2017

Philippe Monnier

MARTIN NAVILLE. Le président Trump a réduit la bureaucratie.

Martin Naville, CEO de la chambre de commerce Suisse-Etats-Unis, analyse froidement l’évolution de la situation aux Etats-Unis et son impact sur la Suisse, notamment sur les multinationales américaines. Ce Genevois d’origine qui a passé la majorité de sa carrière chez Boston Consulting Group est sûr que Trump parviendra à réduire le taux fédéral d’imposition sur les entreprises à vingt pourcents; par contre, il est moins convaincu sur l’essor économique que cette réduction va générer. Finalement, il ne s’attend pas à un exode des sociétés américaines basées en Suisse ni à cause de ce bouleversement fiscal aux Etats-Unis ni suite au projet de réforme sur la fiscalité des entreprises en Suisse.






 
 

AGEFI


 

 




...