Trois responsables de Lafarge en Syrie placés en garde à vue

jeudi, 07.12.2017

Ciment. La direction du groupe français est soupçonnée d’avoir pactisé avec des groupes jihadistes, notamment avec l’EI.

La direction française de Lafarge savait-elle que sa filiale syrienne a contribué au financement du groupe Etat islamique pour pouvoir rester dans le pays en guerre? Trois responsables du cimentier, dont l’ex-PDG Bruno Lafont, ont été placés hier en garde à vue. 

Bruno Lafont,...


 

 
 

 
 
agefi_2017-12-07_jeu_08



...