Public Eye se rétracte sur Vitol

mercredi, 06.12.2017

Paradise papers. Le groupe de négoce pétrolier, basé à Genève, avait été mis en cause.

L’ONG Public Eye rectifie une analyse concernant Vitol. Le nom du groupe de négoce pétrolier, dont le siège est à Genève, avait été mentionné à tort en lien avec les Paradise Papers.

Public Eye admet avoir mal interprété un élément publié dans un article de la Tribune de Genève. L’ONG...


 

 
 

 
 
agefi_2017-12-06_mer_11



...