De Grisogono se veut rassurant face à l’abandon de son actionnaire angolais

mercredi, 06.12.2017

Haute joaillerie. Malgré le retrait de Sodiam, la marque genevoise veut calmer le jeu et assure qu’elle ne subira aucune conséquence de ce départ.

Matteo Ianni

C’est la nouvelle qui a fait jaser en ce début de semaine. Le groupe étatique angolais Sodiam, responsable de la commercialisation des diamants du pays, retirait en effet ses fonds de Victoria Holding Limited, entreprise qui détient 75% du joaillier genevois De Grisogono. Dans ce revirement de...


 

 
 

 
 
agefi_2017-12-06_mer_06



...