La perle nyonnaise Elanix Biotechnologies

lundi, 04.12.2017

Le spin-off du CHUV va lancer un produit pour soigner les grands brûlés, en collaboration avec Dermacon GmbH.

Matteo Ianni

Passée assez inaperçue parmi les acteurs de la Health Valley romande, l’entreprise biotech Elanix continue sa progression. La société basée à Nyon depuis 2012 dispose de locaux à Berlin et d’une cotation à Francfort. Elle développe et commercialise des produits de régénération de tissus et de cosmétiques spécialisés en dermatologie et gynécologie, et fournit des services dans les technologies cellulaires.

Elle a été fondée en tant que spin-off de l’hôpital universitaire de Lausanne (CHUV), pour commercialiser une technologie de cellules progénitrices brevetée. Contrairement aux cellules souches, celles-ci sont déjà différenciées en un type cellulaire spécifique, ce qui facilite la guérison des tissus de la peau. 

En pleine ascension, Elanix Biotechnologies annonce la signature d’un accord avec l’entreprise allemande Dermacon GmbH pour développer des dispositifs médicaux. Ils permettront d’accélérer de manière significative la cicatrisation des plaies aiguës et chroniques. Ce nouveau produit sera notamment destiné aux grands brûlés. 

Aujourd’hui, l’entreprise compte 12 employés, pour un chiffre d’affaires de 300.000 francs. Elanix a enclenché un processus d’augmentation de capital puisque l’entreprise a lancé une période de souscription le 23 novembre, qui s’achèvera le 7 décembre. L’ambition est de lever plus de 6 millions de francs.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-12-04_lun_01



...