Aryzta progresse malgré l’adversité

mardi, 28.11.2017

Résultats. Sa croissance organique a atteint 1,3% au premier trimestre hors Cloverhill qui reste problématique.

Philippe Rey

Aryzta est un des titres les moins populaires du marché suisse des actions du fait des problèmes causés par l’ancien management.  Toutefois, sous la conduite du président du conseil d’administration, Gary McGann, et du nouveau CEO, Kevin Toland, Aryzta semble s’être stabilisé et se remettre peu à peu sur de bons rails. C’est ce que démontre l’évolution du chiffre d’affaires lors du premier trimestre (clos à fin octobre) de l’exercice 2017-18 (clôture à fin juillet). 

Au reste, l’action gagné hier 4,74% à 32,47 francs, suite probablement à des opérations de couverture de positions à découvert (short). Hors impact des affaires de Cloverhill en Amérique du Nord, le leader mondial de la boulangerie industrielle a enregistré une croissance endogène de 1,3%. La croissance organique s’est élevée à 0,6% en Europe, en dépit de la réduction attendue de l’internalisation (in-sourcing) en Suisse. La croissance interne a atteint 7,8% dans le reste du monde. Cloverhill progresse difficilement et demeure un défi considérable à relever.  

La priorité des dirigeants d’Aryzta est de continuer à identifier les problèmes et opportunités pour rétablir une performance opérationnelle pérenne et maximiser le cash-flow disponible du groupe. Le redressement d’Aryzta paraît tout à fait possible mais prendra sans doute davantage de temps que prévu et exige ainsi de la patience.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-11-28_mar_01



...