Leonteq s’est choisi un nouveau président

jeudi, 23.11.2017

Produits structurés. Les actionnaires n’ont pas cédé aux interrogations sur l’indépendance de Chris Chambers.

Piotr Kaczor

C’est finalement par un vote «soviétique» (plus de 99% des voix) que les actionnaires de Leonteq ont avalisé mercredi - dans le cadre d’une Assemblée générale extraordinaire - les changements au Conseil d’administration annoncés en juillet dernier. A savoir l’élection de trois nouveaux administrateurs dont celle du nouveau président Christopher M. Chambers. Le choix de ce dernier avait suscité des interrogations sur son indépendance, et par conséquent sur sa capacité à défendre pleinement les intérêts des actionnaires de Leonteq. Compte tenu de ses liens avec l’investisseur Rainer-Marc Frey, dont l’entrée, annoncée début mars, dans l’actionnariat de Leonteq, avait contribué à restaurer la confiance dans le titre. Alors que l’action chutait depuis octobre 2015. Après une ascension de trois ans encore plus spectaculaire. Soit depuis l’IPO en octobre 2012 de la société qui se présentait comme la seule valeur purement centrée sur les produits financiers structurés. 

Mais l’esprit de start-up qui caractérisait encore la conduite de la société s’est révélé insuffisant en 2016 pour pérenniser la croissance. «Nous avons été trop optimistes sur la rapidité du déploiement des partenariats et des revenus qui en résulteraient» avait admis en juillet dernier Pierin Vincenz, le président sortant et administrateur depuis 2013 lors de l’annonce de son départ du Conseil d’administration.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-11-23_jeu_01



...