Ypsomed est conforté par une défection surprenante

mercredi, 11.10.2017

Piotr kaczor

La décision, surprenante, d’Animas Corporation, contrôlé par Johnson & Johnson, d’abandonner la fabrication de pompes à insuline et de mettre fin à des activités commerciales dans ce domaine, immédiatement aux Etats-Unis et au Canada, est perçue comme positive pour Ypsomed, le groupe bernois  chef de file dans les systèmes   d’injection et de perfusion, en particulier dans la diabétologie. Alors que le lancement en août 2016 par Ypsomed de sa pompe à insuline maison, mylife Ypsopump, avec tubulure, paraissait initialement hardi. Simon Michel, le CEO du groupe, dresse un bilan positif du lancement dans plusieurs pays. Ponctué par l’introduction ce-mois-ci en Suisse. page 6


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-10-11_mer_01


...