La BNS n’est pas prête à la normalisation

vendredi, 06.10.2017

Pourtant, le franc suisse s’est fortement déprécié vis-à-vis de l’euro au cours des derniers mois.

Levi-Sergio Mutemba

La Banque nationale suisse (BNS) sera-t-elle la dernière à normaliser sa politique monétaire? Au sein des pays développés, celle-ci est l’une des rares à ne donner aucun signal de normalisation. Pourtant, les taux négatifs pèsent de plus en plus sur les institutions de prévoyance (caisse de retraite et fonds de pension). Ce coût est néanmoins compensé par le gain que représente le reflux de la dette publique résultant de taux d’intérêt négatifs. Dans ce contexte, et en dépit de la dépréciation récente du franc contre l’euro, Makor Capital Markets et Banque Eric Sturdza, à Genève, s’attendent à ce que la BNS figure parmi les dernières à normaliser sa politique monétaire. page 9


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-10-06_ven_01


...