Les faux départs ne permettent pas de s’affranchir de la ligne d’arrivée

mardi, 03.10.2017

Les banques centrales ont jusqu’à ce jour donné raison aux investisseurs qui ont fait le pari que le moment difficile serait sans cesse remis à plus tard.

Didier SAINT-GEORGES*

En ce début du dernier trimestre 2017, il est tout à fait saisissant de constater que ni la BCE ni la Fed n’ont encore mis en œuvre les prochaines étapes respectives de «normalisation» de leurs politiques monétaires, alors que le contexte économique le justifierait largement. La Fed est plus...


 

 
 

 
 
agefi_2017-10-04_mer_13


...