Choisir entre compétitivité ou eurocompatibilité

mardi, 03.10.2017

Christian Affolter

Le président de l’Association des banquiers suisses (ASB) Herbert J. Scheidt a insisté en septembre sur le fait que les autorités européennes devraient enfin reconnaître l’équivalence des lois suisses face aux directives européennes. Quitte à en faire dépendre le versement des contributions à la cohésion.

Lors de la session d’automne, le Conseil national s’est montré très respectueux vis-à-vis de la ligne directrice de l’ASB de prendre en compte la compétitivité et la liberté de mouvement dans le cadre des débats sur la Loi sur les services financiers. Celle-ci ne semble plus très eurocompatible. Ces différences majeures comportent plus de risques qu’il ne paraît. page 4


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-10-03_mar_01


...