Comment PMI veut sortir de la cigarette

lundi, 02.10.2017

Philip Morris International. Le groupe intensifie ses efforts pour sortir du tabac classique et investit massivement.

Leila ueberschlag

Depuis 2008, Philip Morris International (PMI) a investi plus de 3 milliards de dollars dans la recherche, le développement et la commercialisation de produits sans combustion et sans fumée. Si le premier cigarettier mondial semble avoir pris de l’avance sur ses concurrents, il n’est cependant pas le seul à miser sur le potentiel des cigarettes électroniques et des dispositifs électriques qui promettent d’être moins nocifs que les cigarettes traditionnelles. Le groupe a récemment annoncé des investissements de plus de 1,7 milliard de dollars pour construire de nouvelles usines ou convertir les usines existantes à travers le monde pour la fabrication de ces nouveaux produits.

PMI a clairement affiché sa volonté de sortir, à terme, du tabac classique. Un virage à 180 degrés pour un groupe qui a vendu 800 milliards de cigarettes classiques en 2016. L’IQOS, le produit à «risque réduit» phare de PMI aurait déjà été adopté par plus de 3 millions de fumeurs adultes dans le monde. Manuel Peitsch, chief scientific officer, est en charge de la recherche et du développement depuis 2015. Il revient, dans une interview, sur les enjeux et les défis scientifiques, technologiques et économiques engendrés par un tel changement. page 5


 

 
 

 
 
agefi_2017-10-02_lun_03


...