L’e-voting doit encore rattraper un certain retard en Suisse

lundi, 02.10.2017

Philippe rey

Après avoir piétiné, le projet du vote électronique en Suisse se modifie de façon déterminante depuis 2015 dans le cadre de la numérisation de l’Etat. Cela devrait permettre de mettre en place d’ici à 2019 un canal électronique pour les votations et les élections dans les deux tiers des cantons. Pour l’heure, il existe deux fournisseurs des systèmes de vote électronique (le canton de Genève et la Poste suisse) qui ont déclaré vouloir mettre en oeuvre d’ici à 2018 ce que l’on appelle la vérifiabilité complète4. Procivis, start-up créée en 2016, se pose en outsider en développant avec l’Université de Zurich un modèle d’e-voting basé sur la blockchain, accentuant ainsi la sécurité et la transparence.page 8


 

 
 

 
 
agefi_2017-10-02_lun_03


...