Merkel risque le dérapage électoral face aux constructeurs automobiles

vendredi, 15.09.2017

Allemagne. Le chancelière, en quête d’un 4e mandat, a durci le ton face aux industriels qui ont détérioré la crédibilité de la première économie européenne avec le dieselgate.

En inaugurant le salon de l’automobile de Francfort (IAA) hier, la chancelière Angela Merkel a tapé sur les doigts des constructeurs allemands qu’elle a longtemps soutenus sans modération, un exercice d’équilibriste en pleine campagne législative.

Face à un parterre d’industriels, la...


 

 
 

 
 
agefi_2017-09-15_ven_18


...