Partners Group: l’art de la surperformance

mercredi, 13.09.2017

Placements privés. Le champion de l’investissement dans le non coté a encore dépassé des attentes rehaussées.

Piotr kaczor

A la faveur de revenus  liés à la performance nettement supérieurs aux attentes du marché, le champion zougois des investissements dans les sociétés non cotées (placements privés) a une fois de plus nettement dépassé les attentes mardi. Avec un bond de 42% du bénéfice net à 359 millions de francs au premier semestre 2017. Compte tenu du gain de 4,3% enregistré par le titre mardi, celui-ci a bondi de 37% cette année et triplé en trois ans. Or le marché a encore été favorablement surpris mardi alors qu’il avait été informé il y a deux mois déjà de l’évolution plus favorable des actifs sous gestion durant cette période, à 57,8 milliards d’euros, portée par un afflux de fonds de 6,9 milliards. Ce qui illustre la difficulté à évaluer l’évolution de ces revenus encaissés en fonction de la performance des investissements. Quasiment lassés de devoir rehausser périodiquement leurs estimations, les analystes se demandent jusqu’où cette croissance peut se poursuivre. De manière à anticiper le mouvement. Au vu d’une autre difficulté, supposée, celle de trouver encore des possibilités d’investissements à des prix raisonnables. Y compris dans cet univers des sociétés non cotées en bourse dans lequel excelle Partners Group, même si cet exercice est plus aisé dans le segment des sociétés de taille moyenne, compte tenu aussi de la dimension globale du groupe co-dirigé par Christoph Rubeli et par André Frei (co-CEO). page 7


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-09-13_mer_01


...