Les ouragans pourraient renforcer Swiss Re

mardi, 12.09.2017

Réassurance. Les catastrophes actuelles occasionneront pour le moins une stabilisation des prix. Hard market possible.

Philippe rey

L’ouragan «Harvey» pourrait coûter 180 milliards de dollars au Texas. «Irma» et «José» sèment la dévastation. Le Mexique vient de subir un terrible tremblement de terre. Pour l’heure, les budgets risques de plusieurs réassureurs seront mis à mal sans que leur capital soit détérioré. Il s’agit plus d’un impact sur les bénéfices, selon un panel d’experts réuni par Standard & Poor’s (S&P) lors des Rendez-Vous de septembre à Monte Carlo. Une stabilisation des prix est en particulier attendue par Swiss Re dans les affaires non vie. Un durcissement des conditions et tarifs (hard market) est susceptible de se produire dans un cadre de surplus de capital (jusqu’ici) et de taux d’intérêt bas. Cette situation bénéficiera aux réassureurs les mieux capitalisés, ceux ayant les meilleures technologies et ressources humaines, le meilleur savoir-faire, tel que Swiss Re par exemple. Le CEO de Swiss Re, Christian Mumenthaler, a mis en en avant le changement de perception et la capacité des réassureurs et assureurs à répondre à de telles catastrophes naturelles. Ceux-ci doivent certes réaliser un résultat technique suffisamment élevé (un ratio combiné bien en dessous de 100%) pour couvrir le coût de leur capital en non vie à travers le cycle. page 4


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-09-12_mar_01


...