La nouvelle vague d’émissions en francs

lundi, 11.09.2017

Emprunts obligataires. Les entreprises peuvent encore bénéficier de conditions de financement très avantageuses.

Philippe Rey

Lindt et Sprüngli. Emission d'un emprunt de 250 millions de francs d'une durée de dix ans et avec un coupon de 0,30%.

Les taux d’intérêt longs sur le franc suisse remontent insensiblement de façon non linéaire depuis un an au moins, bien que  le rendement à dix ans des emprunts de la Confédération soit encore négatif. Néanmoins, les conditions présentes du marché des capitaux demeurent nettement en faveur des emprunteurs. Les anticipations d’inflation sont loin de leurs moyennes respectives, ce qui laisse augurer de la persistance de taux historiquement bas. 

Ce dont profitent maintenant des entreprises comme Coop, Lindt & Sprüngli ou Orior, qui ont émis dernièrement des emprunts obligataires à taux fixe bas. Genève Aéroport vient d’émettre pour la première fois un emprunt sur le marché des capitaux. C’est une manière de diversifier la structure de financement, d’allonger la maturité de la dette et d’abaisser le coût moyen du capital. Comme d’autres sociétés ou établissements l’ont fait précédemment. En revanche, les rendements obligataires demeurent peu affriolants pour les investisseurs qui doivent  se démener aujourd’hui dans un environnement de bas rendements, donc à actifs fortement valorisés. L’hostilité au risque se révèle généralement propice aux actifs suisses. Les investisseurs restent  demandeurs d’emprunts obligataires de bonne qualité. Certains n’ont d’ailleurs pas trop le choix. Ils doivent continuer à investir en obligations.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-09-11_lun_01


...