Aussi peu de bureaucratie que possible

vendredi, 08.09.2017

Les Vert'libéraux éxigent un seuil plus élevé de 8% pour l'obligation de communiquer.(Pixabay)

Postes vacants. Les Vert’libéraux ont toujours été en faveur d’une mise en œuvre efficace de l’initiative contre l’immigration de masse qui soit compatible avec les accords bilatéraux. Il faut éviter une charge inutile pour l’économie. Les projets d’ordonnance du Conseil fédéral vont trop loin sur plusieurs points et peuvent engendrer une bureaucratie inutile. C’est pour ces raisons que les vert’libéraux exigent un seuil plus élevé de 8 % ainsi qu’une réduction à 3 jours de la durée pendant laquelle les informations concernant les postes communiqués ne sont accessibles qu’aux chômeurs déjà inscrits.

Les Vert’libéraux partagent l’objectif du Conseil fédéral de ne pas surcharger le système du service public de l’emploi et de ne pas mettre en péril la collaboration existante avec les employeurs visant à l’obtention de résultats concrets. C’est pour cette raison que l’introduction de l’obligation de communiquer des postes vacants nécessite que les employés du service public de l’emploi reçoivent au préalable une formation adéquate pour les nouvelles tâches à réaliser. En outre, le service public de l’emploi devra disposer d’une solution informatique opérationnelle qui permette le traitement automatisé et un déroulement rapide des communications mutuelles. Les Vert’libéraux exigent un seuil plus élevé de 8 % pour l’obligation de communiquer. – (Vert’libéraux)


 

 
 

 
 
agefi_2017-09-08_ven_02


...