Les 70 francs ne sont pas le seul point critique

mercredi, 06.09.2017

Christian Affolter

Valentin Vogt. La réforme contient aussi un nouveau monstre bureaucratique.

Les opposants de droite à la réforme Prévoyance vieillesse 2020 se voient souvent accusés de combattre un compromis soigneusement équilibré pour des raisons purement dogmatiques. Ils ne voudraient simplement pas entendre parler des 70 francs de compensation dans l’AVS pour l’abaissement du taux de conversion du deuxième pilier obligatoire. L’entretien que nous a accordé le président de l’Union patronale suisse Valentin Vogt met en évidence un argumentaire nettement plus riche. L’équilibre du système de prévoyance actuel basé sur trois piliers est en jeu. Avec des conséquences néfastes également pour le budget de la Confédération.  page 8


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-09-06_mer_01


...