Obligations: l’illusion d’une nuit d’été

vendredi, 11.08.2017

Les investisseurs se sont fait charmer par le fléchissement de l’inflation et la persistance de la faible volatilité. Un retour à la normale se profile.

Entre mai et fin juin, de nombreux investisseurs ont donné l’impression d’avoir été ensorcelés. A l’instar de Titania tombant amoureuse de Bottom, personnage comique à la tête d’âne dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, les investisseurs sont tombés amoureux du marché des obligations....


 

 
 

agefi_2017-08-11_ven_10
 


...