Trump vient troubler le jeu

mercredi, 09.08.2017

Wall Street a terminé en légère baisse mardi après des déclarations du président américain Donald Trump ravivant la perspective d’un conflit avec la Corée du Nord, ce qui a mis fin à la série de records du Dow Jones, en baisse de 0,15%. Le Nasdaq a perdu 0,21%. Selon les résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 33,08 points à 22.085,34 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 13,31 points à 6.370,46 points. L’indice élargi S&P 500 a perdu 5,99 points, soit 0,24%, à 2.474,92 points. Donald Trump a promis mardi «le feu» à la Corée du Nord si elle continuait de menacer les Etats-Unis sur fond de développement de son arsenal nucléaire. «C’est ce qui a donné un coup au marché», a commenté Chris Low de FTN Financial. La Bourse de New York était jusque là hésitante au regard du peu de nouvelles économiques attendues cette semaine. De nombreux acteurs de marchés partent en vacances au cours du mois d’août et le nombre plus réduit d’échanges peut contribuer à amplifier les mouvements boursiers. Le Dow Jones a en tous les cas mis fin à sa série de neuf records consécutifs. La Bourse de New York avait pu bénéficier plus tôt en séance du coup de pouce de l’annonce d’un «bond des offres d’emploi» dans le rapport du département du Travail sur les offres d’emplois et la rotation des salariés (JOLTS) en juin, ont relevé les analystes de Charles Schwab. A l’international, les importations et exportations chinoises ont connu un ralentissement inattendu en juillet, de nature à aviver les interrogations sur la demande intérieure du géant asiatique. Les importations et exportations allemandes ont également reculé en juin. Les prix du pétrole ont légèrement reculé mardi à New York, en attendant des chiffres sur les stocks américains.


 

 
 

agefi_2017-08-09_mer_22
 


...