Regain d’intérêt pour les produits structurés

vendredi, 04.08.2017

Private banking. Les résultats semestriels de Julius Baer, Vontobel et EFG l’attestent. De bon augure pour Leonteq.

Piotr kaczor

Les produits financiers structurés font l’objet d’un engouement non négligeable dans la gestion de fortune privée. Trois des établissements, cotés sur SIX, parmi les plus emblématiques du secteur l’ont mis en évidence à l’occasion de la présentation des leurs résultats semestriels alors que cette classe d’actifs passe encore souvent comme spécifique à certains marchés. Au marché suisse notamment et à ses taux d’intérêt historiquement bas depuis des décennies. Même si cette approche d’investissement s’est aussi particulièrement bien développée dans d’autres pays européens. Et en Asie.

 Chez Julius Baer, la part des produits structurés en portefeuille s’est étoffée – certes de manière modeste – de 5% à 6% au cours du premier semestre 2017. Pour une clientèle qui pourtant reste peu active et continue de conserver des portions majeures de liquidités en portefeuille.

Compte tenu de l’importance de la dimension IT dans l’adéquation de l’offre et de la demande de produits structurés, les établissements qui, tel Vontobel, se sont positionnés parmi les chefs de file dans ce domaine en Suisse voient logiquement leurs produits structurés bénéficier de la tendance à la numérisation des services financiers à la faveur de l’expansion de Vontobel. Sous peu à Hongkong, un marché sera sept fois plus ample que le marché européen dans les produits à effets de levier. page 6


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-08-04_ven_01
 


...