Vontobel anticipe une croissance plus lente

vendredi, 28.07.2017

Banque. En hausse de 67%, le bénéfice des produits structurés talonne celui, en baisse, de l’asset management.

Piotr Kaczor

Après avoir déjà atteint l’an dernier les obectifs 2015-2017 qu’il s’était fixé sur trois ans, le groupe Vontobel pouvait se permettre une année de transition, avant de communiquer fin août, ses nouveaux objectifs stratégiques à l’horizon 2020. Dans le cadre de la présentation jeudi à Zurich, des résultats, contrastés mais au demeurant conformes aux attentes, du premier semestre 2017, Zeno Staub, le directeur exécutif (CEO) du groupe depuis six ans n’a pas caché qu’il fallait s’attendre à voir dans un proche avenir le rythme de progression des bénéfices croitre à un rythme plus lent qu’au cours des quatre ou cinq dernières années. Sans autres détails: les précisions sont attendues fin août. Perçu en grande partie comme un groupe de gestion privée, alors que les deux autres métiers de Vontobel, l’asset management et l’Investment Banking (produits structurés) ont secrété chacun des bénéfices plus que deux fois supérieurs, le CEO laisse entrevoir depuis un certain temps une acquisition dans la gestion privée en Suisse et s’est déclaré particulièrement ravi de l’afflux net de fonds de la clientèle de 1,6 milliard de francs, enregistré dans le Wealth Management au premier semestre, soit un rythme annualisé impressionnant de 6,8%. Mais c’est la performance de la division Asset Management qui a cristallisé les déceptions jeudi. Le CEO Zeno Staub s’en explique dans le cadre  d’une interview.


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-07-28_ven_01
 


...