L’essor équilibré du groupe Julius Baer

mercredi, 26.07.2017

Grand entretien. Premier semestre supérieur aux attentes, porté par les recrutements et les mandats de conseils.

Piotr Kaczor

En moins de cinq ans, le groupe de gestion privée zurichois Julius Baer a quasiment doublé (+88%)  ses encours sous gestion. Pour les porter à 355 milliards de francs au terme du premier semestre écoulé. A la faveur d’acquisitions, certes, en particulier le wealth management international de Merril Lynch (2013-15) à hauteur de 60 milliards, mais aussi d’une croissance organique annuelle de 4-6%, du recrutement bien maîtrisé, au niveau des coûts, de nouveaux conseillers, ainsi que de la performance des investissements. Après la présentation lundi des résultats supérieurs aux attentes du premier semestre 2017, le CEO Boris F.J. Collardi, s’explique sur les priorités et la régionalisation du groupe.


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-07-26_mer_01
 


...