L’effet encore négatif mais atténué de l’euro

mercredi, 26.07.2017

Entreprises. Le franc suisse demeure surévalué. Mais l’impact négatif sur les résultats a sensiblement diminué.

Philippe Rey

Le raffermissement de l’euro vis-à-vis du franc au-dessus de 1,10 constitue certainement une bonne nouvelle pour la plupart des entreprises suisses, en particulier celles qui sont cotées sur SIX Swiss Exchange. Toutefois, dans le même temps, le dollar et la livre sterling ont faibli face à la monnaie helvétique. 

La lecture des résultats des sociétés ouvertes au public au premier semestre 2017 fait apparaître globalement une atténuation sensible de l’impact des taux de change  sur les chiffres d’affaires exprimés en francs. On voit même une légère influence positive dans quelques cas, en particulier pour SGS. On ne peut que souhaiter que cette tendance se confirme ces prochaines semaines avec la poursuite de la publication des résultats au deuxième trimestre et pour le semestre écoulé.  

De façon générale, les entreprises sont devenues plus compétitives depuis l’abandon du taux plancher euro franc en janvier 2015. Dans différents cas, l’amélioration des prix et du mix-produits de même que la croissance en volume ont plus que compensé l’impact négatif des taux de change. Cela démontre une forte capacité à innover ainsi qu’à augmenter régulièrement la productivité et l’efficacité de l’organisation. Sans oublier non plus que les attentes du marché financier s’avèrent très élevées à présent en matière de résultats alors que les valorisations sont hautes.


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-07-26_mer_01
 


...