Retournement validé pour l’horlogerie

vendredi, 21.07.2017

Exportations. Les livraisons à l’étranger ont stagné au premier semestre. Mais elles ont bondi de 5,3% en juin.

L’horlogerie suisse a-t-elle réussi à s’extirper de la spirale baissière qui a entraîné une chute de ses ventes à l’étranger depuis plusieurs exercices? Oui, juge la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH) à l’occasion de la publication des chiffres des exportations de la branche. Ceux-ci se révèlent très encourageants. Après un mois de mai déjà positif, les exportations horlogères suisses se sont inscrites en hausse en juin à 1,73 milliard de francs, ce qui représente une progression sur un an de 5,3% en valeur nominale, et même de 7,1% en valeur réelle.

Ces bons chiffres mensuels permettent à l’industrie d’afficher une performance stable sur les six premiers mois de l’année. Une consolidation bienvenue, qui se manifeste bien plus tôt qu’escompté. La FH tablait en effet sur une stabilisation en fin d’année seulement. L’objectif pour l’ensemble de 2017 est déjà atteint après six mois, à la faveur de ce bon deuxième trimestre, se réjouissait hier la faîtière de l’horlogerie.

L’association reste toutefois prudente dans ses prévisions, soulignant que «la situation reste fragile localement». Si les livraisons vers Hong Kong, qui représente le premier marché de la branche, se sont stabilisées, les ventes aux Etats-Unis accusent une baisse marquée. L’Europe présente l’évolution la plus réjouissante, avec des ventes en hausse de 3,3% entre janvier et juin. Le mouvement pourrait prendre de l’ampleur grâce à l’affaiblissement du franc contre euro.


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-07-21_ven_01
 


...