Fausse trêve dans la guerre du café portionné

mercredi, 19.07.2017

Ethical Coffee. Le fabricant lausannois n’a jamais eu l’intention de s’effacer face à Nespresso. Grand entretien.

Stéphane Gachet

Contrairement à certaines interprétations récentes, Jean-Paul Gaillard, le dirigeant d’Ethical Coffee Company (ECC), n’a nullement l’intention de sortir du marché des capsules Nespresso-compatibles. Dans un grand entretien à L’Agefi, le CEO d’ECC affirme sa volonté de suivre la clientèle existante, soit Globus, Jelmoli Zurich, Media Markt et Spar en Suisse. Et, à l’étranger, Auchan, Système-U, Carrefour, Intermarché et Leclerc. «Tant qu’il y aura de la demande nous y répondrons», assure Jean-Paul Gaillard.

Le dirigeant confirme par contre que le marché du café en capsule dans sa formule actuelle est devenu «un jeu à somme nulle, où il faut investir toujours plus en marketing pour gagner toujours moins». Les marges y seraient dérisoires. Pour sortir de cette impasse, le directeur d’ECC promet une véritable révolution disruptive avec la commercialisation, sous 18 mois, d’une capsule nouvelle génération. La perte de l’avantage de la compatibilité avec le standard existant ne fait pas peur à Jean-Paul Gaillard. «Le saut qualitatif est tellement considérable que je ne doute pas de l’adoption du nouveau système», assène-t-il.

Mais quels moyens financiers pour conduire un projet d’une telle envergure alors que la rumeur insinue que les procès à répétition contre Nestlé auraient ruiné ECC? «Fake news!», répond Jean-Paul Gaillard.


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-07-19_mer_01
 


...