Face au numérique, le cash perd du terrain

mardi, 11.07.2017

Monnaie. Les applications de paiement mobile sont en plein essor. Les Suisses tiennent cependant à leur billet.

Leila Ueberschlag

En Suisse, le marché du paiement par smartphone se développe rapidement, à l’image du lancement de la nouvelle application mobile Twint, le mois dernier. A cette tendance de fond s’ajoute la volonté des gouvernements de mieux contrôler les flux financiers et de lutter contre le blanchiment d’argent et la fraude fiscale. Cependant, malgré l’expansion des applications de paiement mobiles, les Suisses ne semblent pas encore prêts à abandonner les billets de banque. Même si les paiements par carte ou encore les transferts d’argent via e-banking se sont considérablement démocratisés, le cash ne serait pas amené à disparaître. Jean-Pierre Roth, membre des conseils d’administration du groupe Swatch et de Nestlé, ancien président de la BCGE ainsi que de la BNS, rappelle «qu’il ne faut pas oublier que l’argent n’est pas détenu à des fins de transactions uniquement et que le billet permet également de conserver de la valeur.»

Des acteurs des fintech relèvent, quant à eux, la méfiance des utilisateurs face au moyen de paiement mobiles et leur désir de garder le contrôle sur leur vie privé. L’émergence de crypto-devises s’inscrirait comme une réponse à ces problématiques. page 3


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-07-11_mar_01
 


...