Sept milliards pour la R&D en Suisse

vendredi, 07.07.2017

Pharma. En 2016, les entreprises membres d’Interpharma ont investi plus de 98 milliards de francs dans l’activité R&D dans le monde entier, dont quelque 7 milliards en Suisse, soit environ le double du chiffre d’affaires réalisé dans le pays. Cette information et bien d’autres sont contenues dans la 24e édition de l’ouvrage statistique de référence «Le marché du médicament en Suisse».

Les gros investissements financiers dans la place de recherche suisse – plus de 7 milliards – démontrent l’importance de ce site et témoignent de l’esprit d’innovation qui anime les entreprises. En particulier les entreprises dont le siège principal est en Suisse contribuent largement aux investissements dans le pays. En plus des dépenses pour l’activité R&D, les différentes entreprises qui sont membres d’Interpharma ont investi en Suisse environ un milliard dans des installations telles qu’appareils, machines, équipements de bâtiments et d’entreprises. Ces deux volets se traduisent par un fort effectif en personnel. L’industrie pharma est ainsi un pilier fondamental de l’économie suisse.

Moteur des exportations

Les gros investissements en R&D ne sont possibles que grâce au volume important des exportations de l’industrie pharma. En 2016, des produits ont été exportés pour un montant de plus de 80 milliards, soit un plus de 14% par rapport à 2015. Responsable de plus d’un tiers de l’ensemble du volume des exportations, l’industrie était donc un pilier important du commerce extérieur de la Suisse. Avec une part de 53% à l’ensemble des exportations, l’Europe reste la principale destination des produits exportés de Suisse.

D’après le «Tableau de bord européen de l’innovation» et l’indice mondial de l’innovation, la Suisse en est championne. Ses grandes forces sont entre autres le nombre de publications scientifiques dans des revues internationales et la fréquence à laquelle elles sont citées. La Suisse se distingue par un fort taux d’emploi dans des activités scientifiques ou intellectuelles et un fort taux de jeunes diplômés. Le grand nombre de brevets déposés et les recettes générées par des licences et brevets à l’étranger ont une importance notable. Les brevets protègent les investissements réalisés dans la recherche et le développement et sont une incitation à l’innovation. 

En 2016, le marché des médicaments a connu en Suisse une croissance de 4,6% par rapport à 2015, passant à quelque 5,6 milliards. Cette croissance est légèrement inférieure à celle de l’année précédente. Elle est en particulier imputable à l’arrivée sur le marché de nouveaux médicaments novateurs, plus particulièrement contre le cancer, mais des produits contre des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques y ont contribué. Avec des médicaments antiviraux, la croissance de ce groupe de médicaments a représenté à peu près la moitié de la croissance totale. Le nombre d’emballages vendus a augmenté de 0,3%, passant à 188 millions d’unités. – (Interpharma)


 

 
 



agefi_2017-07-07_ven_02
 


...