Geneuro: l’art de lier partenariat et cotation

jeudi, 06.07.2017

Biotech. La structure genevoise, avec cotation à Paris, est en attente de résultats décisifs sur la sclérose en plaques.

Stéphane Gachet

Le succès en biotech n’est pas seulement l’affaire de la maîtrise scientifique. C’est aussi le reflet d’une stratégie entrepreneuriale complexe. Le biotech genevois Geneuro est proche de le démontrer, avec des résultats d’étude clinique qui pourraient bien valider la future émergence d’une nouvelle classe de médicaments dans le domaine très en vue des maladies auto-immunes. Cette preuve de concept est attendue cet automne sur la sclérose en plaques, mais les effets positifs rejailliront sur l’ensemble du pipeline, qui comprend déjà un volet diabète type I. Les résultats seront également une validation pour la stratégie d’investissement mise en place. Une stratégie bifide construite sur le partenariat de recherche et le marché des capitaux, dans un timing qui fait figure de cas d’école. En 2014, Geneuro signait un accord de développement avec le groupe français Servier, une référence en soi, qui a pris en charge tout le financement des études cliniques, phase II et phase III, sur le traitement contre la sclérose en plaques. Au printemps 2016, Geneuro faisait son entrée sur Euronext Paris, dans un contexte de marché peu favorable, mais en atteignant malgré tout son objectif de lever 33 millions d’euros. page 3


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-07-06_jeu_01
 


...