Airbnb et ses activités satellitaires en Suisse

mardi, 04.07.2017

En plein boom en Suisse, des sociétés tierces viennent se greffer sur la plateforme. L’hôtellerie demeure très critique.

Leila Ueberschlag

La plateforme américaine de location et de réservation de logements de particuliers Airbnb continue sa croissance en Suisse, avec 24.460 objets et 63.839 lits répertoriés à la mi-janvier 2017, selon les chiffres de l’Observatoire valaisan du tourisme. Fortement représenté dans les régions urbaines et les régions traditionnelles de vacances, le géant américain arrive en tête dans le Valais. Le canton possède, en effet, le plus de biens (4014) et de lits disponibles (17,876) sur la plateforme. Alors que les lits d’Airbnb représentent donc 25% de l’offre hôtelière, la présence de plus en plus forte de bailleurs qui possèdent plus de deux objets inquiète l’industrie hôtelière classique, qui accuse le portail de concurrence déloyale. L’émergence de service d’accueil localisé qui gravitent autour d’Airbnb est un autre phénomène issu de cette économie collaborative. Ainsi, les activités liées à la location du logement, comme le nettoyage, la rédaction de l’annonce ou la remise des clés, peuvent être proposées par des acteurs se greffant sur la plateforme. Sans que cette dernière ne soit forcément au courant. En Suisse romande, il existe plusieurs intermédiaires entre Airbnb et les voyageurs, tels que Les start-up Keys’n’fly ou weDoux. page 4    


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-07-04_mar_01
 


...