Benchmark pionnier du Chasselas de garde

vendredi, 16.06.2017

Baronnie du Dézaley. Le groupement de vignerons a établi hier à Grandvaux le classement de ses millésimes.

Stéphane gachet

Tous les deux ans, les Chasselas du Dézaley sont passés au crible d’une tablée d’experts, qui décident à la fin d’une très solennelle dégustation à l’aveugle du sort des grands millésimes du cru. Les bouteilles qui passent le test seront coiffées d’une écharpe verte et dotée d’un certain nombre d’étoile. Le prix évoluera en conséquence, mais la dimension commerciale n’est pas la plus essentielle. La Baronnie du Dézaley, qui regroupe douze vignerons, a été créé il y a 22 ans, avec la vocation de changer les mentalités à propos du Chasselas, cépage blanc de l’arc lémanique par excellence, dont la réputation a toutes les peines du monde à décoller de l’image petit vin blanc sympa que l’on boit à l’apéro. Le Chasselas a pourtant beaucoup plus à dire et la Baronnie du Dézaley s’efforce d’en faire la preuve en démontrant que le Chasselas est aussi un vin de garde, qu’il se bonifie avec le temps et qu’il tient sans rougir la comparaison avec les grandes appellations étrangères, dans la catégorie haute gastronomie. La preuve est dans la bouteille et il n’y a pas besoin d’être oenologue confirmé pour être convaincu du niveau de qualité atteinte après quelques années ou quelques décennies de garde. L’exercice n’a toutefois rien de banal et rien de trivial non plus dans le contexte plus général de l’industrie vitivinicole suisse, qui peine toujours à trouver son positionnement et à imposer une vraie segmentation. page 3


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-06-16_ven_01


...