Les cyber-risques sont insuffisamment couverts

mercredi, 17.05.2017

Assurance. Moins de 10% des PME suisses sont assurées. Un marché pour l’heure occupé par les grands assureurs.

Marjorie Théry

Face à l’ampleur des cyberattaques, comme WannaCry, qui aurait touché plus de 300.000 ordinateurs depuis vendredi dernier, les bonnes pratiques IT ne suffisent pas toujours pour protéger les entreprises.

Les assureurs proposent de plus en plus de couvrir les dommages causés en cas de cyberattaques. Le marché est bien développé aux Etats-Unis, mais encore naissant en Europe et en Suisse où seuls les grands assureurs proposent une offre modulaire aux PME. Moins de 10% des entreprises sont assurées contre ces nouveaux risques, selon Allianz. Deux éléments sont un frein au développement plus rapide de la couverture de ces risques: la grande difficulté à chiffrer les dommages potentiels et l’incapacité des assureurs à avoir une vision claire du marché, donc à pouvoir tarifier de manière adéquate.

A fortiori en Europe, car aux Etats-Unis, les firmes ont des obligations de déclaration des cyberattaques. Ces obligations ne sont pas à l’ordre du jour en Suisse, mais deviendront une réalité dans l’Union européenne en 2018, avec l’entrée en vigueur de la directive SRI. Les entreprises auront un devoir d’information immédiat en cas de perte ou vol de données sensibles. page 3


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_2017-05-17_mer_01
 


...