Flyability confirme ses prévisions

mercredi, 17.05.2017

Adrien Briod et Patrick Thévoz. Les deux co-fondateurs annoncent des résultats satisfaisants au premier trimestre qui confirment les objectifs de début d’année.

L’année 2017 semble être celle du décollage. Alors qu’il avait bouclé l’exercice 2016 sur des résultats positifs avec un chiffre d’affaires de plus de 2 millions de francs, le spin-off lausannois spécialisé dans les drones avait déclaré vouloir quintuplé ce chiffre (voir l’Agefi du 24 janvier) pour 2017. Au premier trimestre, les résultats confirment les attentes. Avec des changements internes importants – augmentation du nombre d’employés et locaux plus grands – l’entreprise a aussi étendu sa force de frappe. Faisant des Etats-Unis et Canada ses principaux acheteurs.

Les ambitions du spin-off de l’EPFL se voit aussi sur la diversification de son marché. Spécialisé dans l’inspection industrielle, l’entreprise entrevoit également d’aller sur le marché de la sécurité, ainsi que de faire de l’inspection des navires pétroliers et gazier, un marché cible. «C’est un marché intéressant pour nous  car il est étonnamment plus réguler que les autres. Notre technologie sert avant tout pour inspecter les cuves, les ballastes des navires.»

Flyability pense aussi à l’aide d’urgence que pourrait fournir ses technologies lors d’une situation de crise exceptionnelle ou de catastrophe naturelle. La société vient en effet de livrer un robot à un groupe humanitaire aux Etats-Unis. page 7


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-05-17_mer_01


...